Echelle de Mohs

L’échelle de Mohs a été inventée en 1812 par un minéralogiste allemand qui lui a donné son nom. Elle définit et classe la dureté des minéraux. Par extension, il est possible de définir la dureté d’un métal ou d’un alliage. L’échelle va de la valeur 1 (les minéraux les moins durs) à la valeur de 10 (les plus durs). Elle ne comporte pas d’unité.

Utilité de l’échelle de Mohs

Outre le fait de connaitre la dureté de plusieurs minéraux, ce qui peut avoir des applications en géologie prospective et en technologie des matériaux. La dureté est un facteur qui peut être pris en compte en bijouterie. En effet, cette échelle permet de déterminer quel minéral peut être rayé par le métal, lequel raye le verre ou est simplement rayable à l’ongle.
Les minéraux ayant une dureté de 1 ou 2 sont rayables à l’ongle, ceux dont la dureté est inférieure à 5 sont rayables par l’acier, ceux supérieurs à 7 rayent le verre. Les bijoux acier homme ont une dureté située entre 5 et 8.5 selon le type d’acier utilisé.

Comment fonctionne l’échelle de Mohs

En bijouterie, il faut considérer plusieurs éléments.

  1. La dureté d’un minéral est la même qu’il soit brut ou taillé puis serti, par exemple dans un bracelet pour homme.
  2. Chaque matériaux possède sa propre dureté. Des bijoux en acier comprenant un fragment d’opale auront une dureté de 6 environ pour la partie minérale et de 5 à 8.5.

A lire aussi :

Laisser un commentaire